Un, Deux, Trois, Grimaces !

Un, deux, trois, grimaces, c'est comme Un, deux, trois, soleil mais en beaucoup plus dur ! C'est un jeu pour les grands, il faut être en capacité de faire la statue, faire une grimace affreuse et avancer avec une démarche imposée.

— Tout le monde au poulailler (les enfants se dirigent contre un mur ou un meuble désigné). Nous allons jouer à « un, deux, trois, grimaces » ! C’est comme « un, deux, trois, soleil » en beaucoup plus dur !

—  Oooohhhh !


— Je désigne un maître grimace. Il crie : « un, deux, trois, grimaces » en fixant le mur. Pendant ce temps, vous avancez en faisant la démarche que je vous indique. Lorsque le maître grimace dit « grimace », il se retourne. Vous devez alors vous être transformés en statues grimaçantes. Si vous bougez ou que vous ne faites pas de grimace, vous retournez au poulailler. Le premier qui touche le maître grimace hurle « grimace » et devient maître grimace à son tour. Vous êtes prêts ?


— Ouiiiiii ! Jules, tu es le premier maître grimace. Pour ce premier tour, vous allez imiter la démarche d’une souris. N’oubliez pas de faire une grimace.

A chaque nouveau tour, vous pouvez varier les pas et vous assurer, en leur demandant de vous montrer, que tout le monde les connaît. Aux enfants d’avancer à cloche-pied, à saut de lapin, à pas de canard, à pas de géant, à pas chassés, à reculons...

Pour les faire rigoler et pimentez le jeu, vous pouvez les chatouiller pour vérifier qu’ils sont de vraies statues. Ça peut également aider un enfant timide ou récalcitrant : transformez-le en assistant chatouilleur !